Portail du journalisme et de l'activisme musical de François Couture.

Home of François Couture's music journalism and activism.

2012-12-22

2012-12-21/22: Ensemble Supermusique, Book of Shadows, Mono, Marissa Nadler


Journal d'écoute / Listening Diary 
2012-12-21/22

ENSEMBLE SUPERMUSIQUE / Bruit court-circuit (Ambiances Magnétiques)
Voici, enregistré en studio à l’automne 2012, le répertoire du plus récent concert de l’Ensemble Supermusique, Bruit court-circuit, créé au FIMAV 2012 puis repris à Montréal en octobre dernier. Six œuvres bruitistes pour un ensemble de neuf musiciens – des compositions impliquant partitions graphiques, opérations aléatoires, techniques étendues de toute sorte. Le bruitisme est ici acoustique, là électronique. Les deux pièces de Martin Tétreault opposent à bon escient rythme et déstructuration. “SM: re-trait de l’abjection” d’Alexandre St-Onge demeure une chose très étrange (et oui, c’est moi qui dis ça), qui n’arrive pas plus à me convaincre sur disque qu’en concert. “Acouphènes en partage” de Danielle Palardy Roger se distingue par la qualité de l’écriture et l’exécution soigneuse – du grand art actuel. Les deux autres pièces sont signées Joane Hétu et Jean Derome. Avec ce disque, Ensemble Supermusique repousse ses propres limites, poursuivant sa conceptualisation de la musique actuelle. Les œuvres sont déstabilisantes, souvent imprévisibles, et elles méritent réflexion. [Ci-dessous: “Malgré tout: face B” de Martin Tétreault.]
This is, recorded in the studio in the fall of 2012, the music of Ensemble Supermusique’s latest program, Bruit court-circuit, premiered at FIMAV 2012 and reprised in Montreal last October. Six noise-based works for a nine-piece ensemble – compositions involving graphic notation, chance operations, and extended techniques of all kinds. The noise part is both of acoustic and electronic origin. Martin Tétreault’s two pieces wittingly oppose rhythm and deconstruction. “SM: re-trait de l’abjection” by Alexandre St-Onge is a VERY strange thing (yes, strange even for me), and it’s not more convincing on record than it was on stage. Danielle Palardy Roger’s “Acouphènes en partage” is the album’s highlight, due to the quality of the writing and the careful execution. The other two compositions are by Joane Hétu and Jean Derome. With this CD, Ensemble Supermusique has pushed back its own limits, taking its conceptualization of musique actuelle even further. The works are destabilizing, often unpredictable, and they provide ample food for thought.  [Below: Martin Tétreault’s “Malgré tout: Face B”]

Improvisation bruitiste-ambiante-psychédélique – c’est ce que fait ce groupe d’Austin, Texas. Chimaera contient 78 minutes d’envolées parfois délicates, ailleurs lourdes de sonorités rêches. Les pièces, très longues, gagneraient à être resserrées. Soulignons la participation du guitariste Derek Rogers (voir l’entrée du 2012-12-19) à une pièce.
This group from Austin, Texas is playing psychedelic/noise/ambient improvisations. Chimaera contains 78 minutes of head trips that can be delicate at times, heavy with gritty sonorities at others. The longer tracks tend to overstay their welcome – the band could do just as much and just as well in less time. Let’s point out an appearance by guitarist Derek Rogers (see the entry dated 2012-12-19) in one track.

MONO / For My Parents (Temporary Residence)
Je n’ai aucune info sur ce groupe japonais – c’est une recommandation de mon collègue Daniel Ouellette, qui l’a inclus (scoop!) au Top 50 des musiques éclectiques 2012 de Délire musical. Un post-rock fort agréable, très mélodique, lyrique même. Toutes les règles du post-rock sont respectées: musique instrumentale, guitares “strummées” en textures uniformes, modèle en montée et catharsis, etc. Mais c’est très bien fait et bougrement efficace.
I have no info on this Japanese group – they were recommended to me by my friend and colleague Daniel Ouellette, who has included this album (scoop!) in Délire musical’s upcoming 2012 Eclectic Music Top 50. Highly enjoyable post-rock, quite melodious, lyrical even. For My Parents abides to all the post-rock rules: instrumental music with textural strummed guitars, build-up and catharsis patterns, etc. But it’s all very well done and, I must admit, it works like a charm.

MARISSA NADLER / The Sister (Box of Cedar)
Une autre recommandation de Daniel cette année – en fait, ça fait un bail qu’il me tarabiscote les oreilles avec cette auteure-compositeure-interprète. Et comme bien des fois quand je me laisse tirer l’oreille ainsi, il a raison: The Sister est un splendide album de chanson à la fois moderne et intemporelle. Arrangements délicats, écriture simple mais soignée, et une voix qui hante – similaire mais moins typifiée que celle de Josephine Foster.
Another recommendation from Daniel this year – actually, he’s been bugging me about this singer-songwriter for a while. And like many times when I’m slow on the take, he’s right: The Sister is a gorgeous album of modern-yet-out-of-time songs. Delicate arrangements, well-crafted songwriting, and a haunting voice – similar to yet less typified than Josephine Foster’s.

Ça y est mes amis, c’est tout pour 2012. Monsieur Délire commence officiellement ses vacances à l’écart du blogue et de la radio. Retour à l’écoute active et au blogue le 7 janvier, retour en ondes le 8 janvier (avec le Top 50 des musiques éclectiques de Délire musical, manquez pas ça!). Joyeuses Fêtes à vous tous et toutes, et merci d’être là!
That’s it folks, I’m done for 2012. Monsieur Délire is officially on vacation, away from the blog and the radio. I’ll get back to active listneing on January 7, and back on the air on January 8 (with Délire musical’s 2012 Eclectic Music Top 50 – don’t miss it!). Until then, Happy Holidays to all of you, and thank you for reading and listening!

No comments:

Post a Comment